Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rubriques

8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 19:45

sinoue.jpg

 

 

 

la nuit de Maritzburg de Gilbert SINOUE

 

En 1893, Mohandas Karamchand Gandhi part en Afrique du Sud pour défendre les intérêts d'une entreprise indienne. A Durban, en 1904, il fait la connaissance d'un allemand, Hermann Kallenbach, avec qui il va partager une amitié fusionnelle et hors du commun par son intensité et les conséquences psychologiques qui en découleront.

 

 

 

 

schmitt.jpg

 

 

Le poison d'amour d'E.Emmanuel SCHMITT

Quatre adolescentes de seize ans liées par un pacte d'amitié éternelle tiennent le journal de leur impatience, de leurs désirs, de leurs conquêtes et de leurs rêves. Comment éviter les désastres affectifs dont les couples parentaux donnent l'image quotidienne ? Hier encore des enfants, les voilà prises au piège de cette émotion bouleversante, l'amour, prêtes à entrer dans ce domaine mystérieux, cette folie qui peut les transformer en monstres.

Tandis qu'au lycée, on s'apprête à jouer Romeo et Juliette, imprévisible et fatal, un drame se prépare...

 


REINHARDT.jpg

L'amour et les forêts  d'Eric REINHARDT

 

À l'origine, Bénédicte Ombredanne avait voulu le rencontrer pour lui dire combien son dernier livre avait changé sa vie. Une vie sur laquelle elle fit bientôt des confidences à l'écrivain, l'entraînant dans sa détresse, lui racontant une folle journée de rébellion vécue deux ans plus tôt, en réaction au harcèlement continuel de son mari. La plus belle journée de toute son existence, mais aussi le début de sa perte.
Récit poignant d'une émancipation féminine, L'amour et les forêts est un texte fascinant, où la volonté d'être libre se dresse contre l'avilissement.

 

 

 

 

 

muraka.jpg

 

L'incolore Tsukuru Tazaki de Haruki MURAKA

 

A Nagoya, Tsukuru Tazaki avait quatre amis. Le premier s’appelait Akamatsu, on le surnommait Mr Red ; le deuxième était Ômi, Mr Blue ; la troisième, Shirane, était Miss White et la dernière, Kurono, Miss Black. Tsukuru Tazaki, lui, était sans couleur.
Tsukuru est parti à Tokyo ; les autres sont restés. Et un jour, ils l’ont appelé et lui ont dit qu’ils ne voulaient plus jamais le voir ni lui parler. Sans explications. Lui-même n’en a pas cherché.
Pendant un temps, Tsukuru Tazaki a vécu comme Jonas dans le ventre de la baleine, comme un mort qui n’aurait pas encore compris qu’il est mort.

 

 

 

modiano.jpg

 

Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier de Patrick MODIANO

 

« – Et l'enfant? demanda Daragane. Vous avez eu des nouvelles de l'enfant?
– Aucune. Je me suis souvent demandé ce qu'il était devenu... Quel drôle de départ dans la vie...
– Ils l'avaient certainement inscrit à une école...
– Oui. À l'école de la Forêt, rue de Beuvron. Je me souviens avoir écrit un mot pour justifier son absence à cause d'une grippe.
– Et à l'école de la Forêt, on pourrait peut-être trouver une trace de son passage...
– Non, malheureusement. Ils ont détruit l'école de la Forêt il y a deux ans. C'était une toute petite école, vous savez...»

 

 

 

 

 

 

salvayre

Pas pleurer de Lydie SALVAYRE

Deux voix entrelacées.
Celle, révoltée, de Georges Bernanos, témoin direct de la guerre civile espagnole, qui dénonce la terreur exercée par les nationaux avec la bénédiction de l’Église catholique contre les « mauvais pauvres ». Son pamphlet, Les Grands Cimetières sous la lune, fera bientôt scandale.
Celle, roborative, de Montse, mère de la narratrice et « mauvaise pauvre », qui, soixante-quinze ans après les événements, a tout gommé de sa mémoire, hormis les jours radieux de l’insurrection libertaire par laquelle s’ouvrit la guerre de 36 dans certaines régions d’Espagne, jours que l’adolescente qu’elle était vécut avec candeur et allégresse dans son village de haute Catalogne.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by biblioflavigny - dans Les nouveautés
commenter cet article

commentaires